Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Les acteurs du sauvetage et de la surveillance de la navigation maritime
 

Les moyens nautiques

Le CROSS Gris-Nez est susceptible de mettre en oeuvre trois types de moyens nautiques.

Les moyens nautiques spécialisés dans la recherche et le sauvetage en mer

Il s’agit principalement des moyens nautiques de la SNSM.

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est une association française reconnue d’utilité publique. Elle participe bénévolement et gratuitement au secours de la vie humaine en mer. Les équipages interviennent de jour comme de nuit en mer, tous les jours de l’année.

Pour réaliser les missions qui lui sont dévolues entre le cap d’Antifer et la frontière belge, la SNSM dispose de nombreuses stations de sauvetages équipées d’embarcations de différentes catégories.

Les canots tous temps sont basés à Dunkerque, Calais, Boulogne, Dieppe et Fécamp. Insubmersibles et auto-redressables, ils sont conçus pour intervenir par mer difficile dans une bande de 20 nautiques. L’équipage est composé de 6 sauveteurs.

Les canots de 2ème catégorie se situent à Gravelines, au Tréport et à St Valéry en Caux. Armés par 4 personnes, ils interviennent en côtier et semi-côtier jusqu’à force 7.

Des embarcations légères sont dispersées le long du littoral. Il s’agit de semi-rigides et pneumatiques de 4 à 8 mètres.

La SNSM assure également la formation des sauveteurs côtiers saisonniers qui arment une partie des postes de plage situés entre le cap d’Antifer et la frontière belge. Ils ont en charge la surveillance des zones de baignade durant la saison estivale, et ce sous la responsabilité des maires (police spéciale relative aux zones de baignade).

Les moyens de sauvetages anglais de la « RNLI » - équivalent de nos moyens SNSM - peuvent également être mis à contribution si les moyens de sauvetage français sont insuffisants (sauvetage de grande ampleur, par exemple).

Les sapeurs pompiers peuvent également intervenir en mer sous le contrôle et la responsabilité du CROSS, en complément des moyens nautiques et aéronautiques spécialisés. Leurs embarcations légères ainsi que leurs véhicules tout terrain leur permettent d’assurer l’interface mer-terre entre les moyens sanitaires ou médicaux et les moyens de sauvetage.

Le CROSS Gris-Nez peut également mettre en œuvre l’ensemble des moyens nautiques de l’Etat.

De la frontière belge au cap d’Antifer, le CROSS peut ainsi faire appel :

- à la vedette « Armoise » des Affaires maritimes basée à Boulogne-sur-mer,

- au patrouilleur « Jacques Oudart Fourmentin » ( Boulogne-sur-mer)
et la vedette « Nordet » (Dunkerque) de la douane,

- aux patrouilleurs de la Gendarmerie maritime : l’Escaut, basé à Dunkerque, la Scarpe, basée à Boulogne et l’Yser, basé à Dieppe.

- aux moyens nautiques de la Gendarmerie nationale (une vedette, trois canots rigides et un canot pneumatique)

- au baliseur "Hauts de France" des Affaires maritimes (Dunkerque), doté d’une capacité d’accueil en rescapés de 300 personnes.

- au remorqueur de haute mer « Abeille Languedoc » basé à Boulogne-sur-mer. En astreinte 24h/24, 7 jours sur 7, il est en mesure d’appareiller dans les délais les plus bref afin de porter assistance aux navires en difficulté dans le détroit du Pas de Calais. Il est doté d’une capacité d’accueil en rescapés de 300 personnes.